Astérix : Le domaine des dieux

Réalisateurs : Alexandre Astier & Louis Clichy

Résumé : Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de  tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura séduire ces barbares Gaulois. Il fait donc construire à côté du village un domaine résidentiel luxueux destiné à des propriétaires romains : « Le Domaine des Dieux ». (Source : Allociné)


 

L’adaptation des aventures d’Astérix, Obélix, Idéfix, Panoramix i tutti quantix, énième épisode.

Alors, bon ou pas bon ?

Non, sérieusement, on parle quand même d’un film avec Alexandre Astier à la réalisation. Donc, bon film. Ce qui porte à deux, le nombre de films réussis sur les adaptations sur grand écran. Après Chabat, Astier. Deux Maîtres de l’humour, normal.
Sauf que… j’ai aimé Le domaine des dieux mais avec des nuances. D’abord, alors que sur Mission Cléopâtre, je sentais plus du Chabat que du Astérix, sur Le domaine des dieux, j’ai plus senti du Astérix que du Astier. D’où les nuances.

Commençons par l’adaptation en elle-même. Le film parle du postulat de départ de la BD et crée à peu près tout le reste. Là, rien de bien méchant au contraire, adapter fidèlement la BD ça voulait dire faire un court-métrage, soyons honnêtes. Le scénario est assez classique ; scènes répétitives pour montrer le temps qui passe, « gros » suspense et action de fin, moments familiaux avec le petit Applejus,…

Niveau animation, là c’est très réussi. Astérix en film « normal » c’est étrange, mais Astérix en film d’animation, on y est, c’est ce qu’il faut : les personnages ne sont pas dénaturés, il y a moyen de se faire plaisir sur les effets spéciaux et les sangliers,… Sauf que. Il y a les voix. Un des points noirs du film. A force de vouloir caser de la célébrité à tout va (et vas-y que je te colle tous les noms sur un quart de l’affiche,…), on perd de vue l’essentiel : le personnage. C’est bien beau d’entendre Elie Semoun, Florence Foresti ou Alain Chabat, mais lorsqu’on se met à entendre Elie Semoun (qui se fait bien plaisir à faire du… Elie Semoun) à la place de son personnage, y a un problème. C’est sans doute moi qui psychote, mais tant pis, j’ai quand même l’impression qu’on perd de vue l’essentiel.

Pour le reste, on reconnaît bien la patte Astier – et ça, ça fait plaisir -, aussi bien sur les dialogues que sur le fond (le centurion entouré d’abrutis, Astérix entouré… d’abrutis,… pourquoi est-ce que je pense à Kaamelott d’un coup ?). Autant dire qu’on se marre bien. A partir de là, le job est fait et Môsieur Astier se paie même le luxe de caser un ptit C »est pas faux », histoire de flatter du fan. Autre crédit à porter à l’attention du maître ; le choix l’adapter le tome du domaine des dieux. Un choix original et plus original qu’Astérix en Hispanie, en Corse, chez les Goths,… Ce qui l’est moins, c’est l’introduction de cette famille romaine dans l’histoire, trop lisse, trop familial, trop décevant.

À noter aussi, et c’est appréciable, l’équilibre qu’on peut trouver entre le scénario d’Alexandre Astier et la réalisation animée de Louis Clichy. Il y a un réel savoir-faire des deux côtés, l’animation autant que le scénario, ce n’est que du bonheur. Bon, presque que du bonheur, sur 1h20 de film, j’ai senti 2, 3 longueurs.

Très personnellement, pour moi, dans mon cas et ça n’engage que moi, j’ai quand même trouvé le talent astien comprimé par les codes d’Astérix, ou les respectant au choix (on a bien compris qu’il s’agissait d’irréductibles gaulois, qu’ils n’étaient pas très malins, qu’ils aimaient le sanglier,…) Je crois que je m’attendais aussi (surtout ?) à avoir un Mission Cléopâtre bis en terme de niveau d’humour, qui, finalement se servait plus d’Astérix comme d’un prétexte.

Bref, malgré les quelques reproches que je peux faire à cette adaptation, le format film d’animation correspond parfaitement à l’univers d’Astérix, Alexandre Astier est fidèle à lui-même et on passe un très bon moment, à supposer que l’on aime Astérix, bien sûr (et A. Astier mais qui ne l’aime pas ?)

Publicités

11 réflexions sur “Astérix : Le domaine des dieux

  1. Quelle réussite ce film. J’ai trouvé au contraire qu’Astier avait super bien digéré l’univers d’Asterix et très bien injecté son humour. Il faut dire qu’il y a de l’absurde et un peu de méta des deux côtés. Pas senti de longueurs non plus. Le seul point négatif auquel j’adhère est le doublage. C’est vraiment perturbant de passer du plaisir infini d’entendre Roger Carel au dégoût infini d’entendre Elie Semoun (ne faisant aucun effort). De même, Foresti ça ne collait pas des masses, alors que j’ai trouvé Lorànt Deutsch parfait.
    J’ai une petite déception sur le traitement des esclaves qui était différent dans l’album.
    N’empêche, Alexandre Astier a le talent de créer des répliques cultes à tout va.

    • J’avais une trop grande attente « astienne » sans doute. Mais il a compris l’univers Astérix, je suis d’accord 🙂
      C’est vrai que Foresti ne collait pas non plus. J’ai eu moins de mal avec Laurent Laffite mais je ne le connais pas assez, ça doit jouer.

  2. Perso, le film ne m’attire pas plus que ça! d’autant que je n’aime pas Elie Semoun ! Je trouve sa voix insupportable, c’est un supplice ! Par contre, j’ai entendu parler de ce spectacle sur Bach qui m’intrigue beaucoup ! Joyeux Noël (en retard!)

    • Je comprends pour Elie Semoun !
      Et je te recommande vraiment le spectacle Que ma joie demeure, il y a peu de chances d’être déçu avec un spectacle comme celui-là.
      Joyeux Noel a toi aussi (même si le retard s’accumule^^)

  3. « C’est pas faux », c’est curieux cette dérive du doublage, tu as vraiment raison de la dénoncer, ça a commencé avec les dessins animés de Pixar où les stars de Hollywood se sont amusées à jouer aux insectes, mais au début toute la distribution n’était pas « starisée »…Le comédien doubleur, c’est comme un traducteur, il doit s’effacer, pas faire écran….Pas sûre d’aller le voir non plus, même si Kaamelott me fait mourir de rire…

  4. Oui, bah, je ne pense pas que j’irai le voir. Non, je suis sûre que je n’irai pas le voir. Et, je dois être totalement inculte mais je ne connais pas Alexandre Astier, qu’est-ce qu’il a fait de bien ?

    • La série Kaamelott surtout. Et deux spectacles ; un super sur Bach et un autre sur l’astrophysique que je n’ai pas vu. Il a aussi réalisé un film avec Adjani.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s