Maggie a un plan

Réalisateur : Rebecca Miller

Acteurs : Greta Gerwig, Ethan Hawke, Julianne Moore, Bill Hader,…

Synopsis : Maggie a bien l’intention de faire un bébé toute seule, mais elle rencontre John, professeur anthropologie et écrivain en devenir, dont elle tombe amoureuse.
John, lui, n’est pas très heureux en mariage avec la tumultueuse Georgette. Il la quitte pour Maggie, qui attend désormais un bébé, mais après quelques années de vie commune, Maggie a un autre plan en tête et aimerait jeter à nouveau John dans les bras de Georgette. (Source : Allociné)


Je commence à beaucoup apprécier Greta Gerwig, sans comprendre pourquoi. Je n’ai pour le moment eu un coup de coeur sur aucun de ses films, Maggie a un plan compris. J’attends aussi de la voir dans un film qui ne soit pas une comédie dramatique bobo new-yorkais néo-woodyallienne. Mais elle dégage quelque chose , un je ne sais quoi qui fait que j’y reviens et que j’ai toujours envie d’y revenir. Peut-être l’espoir que son prochain personnage sera enfin différent du précédent ou de celui d’avant ?

Lire la suite

Captain America : Civil War

Réalisateurs : Anthony Russo & Joe Russo

Acteurs : Est-ce bien la peine ?

Synopsis : À la suite d’une intervention des Avengers qui a causé d’importants dégâts collatéraux, le gouvernement décide de mettre en place un organisme de commandement et de supervision.
Cette nouvelle donne provoque une scission au sein de l’équipe. (Source : Allociné)


Je pensais attendre plus longtemps avant de me jeter sur le dernier Marvel et 3e Captain America officiel/3e Avengers officieux. Et puis, en fait… non.

Fait étrange, je ne suis pas sorti de la salle des étoiles plein les yeux à me demander quand je retournerais le voir. J’aime le MCU (Marvel Cinematic Universe), j’ai aimé le 2e Avengers (qui a divisé semble-t-il), j’ai même trouvé Ant-man sympa. Et Civil war ?

Civil war est le pur produit d’années d’expérience Marvel, il est quand même difficile de vraiment se planter. Le film réussit a brasser des super héros à la tonne sans s’emmêler les pinceaux et à en introduire de nouveaux assez réussis (me voilà à peu près réconcilié avec Chadwick Bosman depuis Gods of Egypt). Tout est bien calibré, tout va bien.

Ou presque. Déjà parce que les super héros se mettent sur la gueule et ensuite parce que le scénario est un traître. Pas par rapport aux comics, que je n’ai pas lus, mais par rapport a son potentiel. Iron man, Captain America and co commencent à se déchirer sur un point politique : l’encadrement des super héros/justiciers par l’ONU et la fin de leur association privée de cow-boys. Les points de vue sont intéressants, la machine commence à se lancer, et puis… pouf plus rien. Les accords, les divergences politiques passent à la trappe et une autre intrigue prend le pas. Et pas la plus intéressante. D’autant plus sur la fin avec toute la scène « bunker » qui repose sur la mise au placard des principes d’un personnages, mais aussi, et c’est pire, de la chance ou au moins un pari du « méchant ».

Heureusement, les combats sont excellents, caméraman avec parkinson excepté (cette manie de filmer de l’action hyper-rapide, caméra à l’épaule, c’est assez énervant/gerbant), mais voir du super héros se taper sur la tête, ça par contre, j’aime bien (les plaisirs simples) d’autant plus quand c’est bien fait. Mais là aussi, Civil War se prend un peu les pieds dans le tapis. Ne serait-ce que le grand (et réussi) combat de l’aéroport où le minimalisme du décor permet de mettre en valeur des combats d’envergure et diversifiés mais où le manque d’engagement des protagonistes réduit à zéro toute tension. Ils n’en sont pas à s’excuser à chaque coup mais presque. Après, je ne vais pas hurler que je veux des morts et du sang, on va me regarder de travers.

A noter, l’évolution des deux leaders, Tony Stark, qui si il garde son humour, évolue en un bonhomme plus sombre et moins bouffon et Captain America, moins Boy scout et avec un côté cow-boy texan. C’est là aussi, qu’on sent la force du MCU, film après film, les personnages prennent de l’épaisseur. Tous ? Non, car un personnage continue de se faire latter la tronche par les scénaristes. Hawkeye, qui avait eu droit à un beau développement sur Avengers 2 redevient ce personnage sans développement et relégué en second plan. Retraité le gars ? Rien à faire, il faut du monde, y a qu’à dire que tout ce qui était important pour lui avant ne l’est plus maintenant, on s’en fout il n’a jamais eu son propre film…

Civil war n’est pas non plus THE bouleversement dans le MCU, c’est dommage (toujours ce manque d’enjeux et de tension). Certes la situation à la fin n’est pas la même qu’au début (déjà parce que les personnages sont un peu plus âgés… non ?) mais c’est finalement beaucoup plus fin (pas au sens « subtil » mais plutôt « tout ça pour ça ? ») que ce que j’avais imaginé. Le film aurait mérité plus de prise de risques surtout vu le sujet abordé mais tant pis. C’était un bon Marvel quand même et ça m’a fait bien plaisir.

Nos souvenirs

Titre original : The Sea of Trees

Réalisateur : Gus Van Sant

Acteurs : Matthew McConaughey, Naomi Watts, Ken Watanabe,…

Synopsis : Alors qu’il semble décidé à mettre fin à ses jours dans la forêt d’Aokigahara, Arthur Brennan se remémore les moments les plus marquants de sa vie de couple. (Source : Allociné)


Un film poétique, (très) symbolique, une touche de fantastique  avec  une forêt magnifique et la vie d’un couple usé. Mais un film qui ne fonctionne qu’a moitié. Voire au tiers. Je me tâte encore.

Car le fantastique est quand même très attendu et le symbolique vite lourdingue.

Lire la suite

Adopte un veuf

Réalisateur : François Desagnat

Acteurs : André Dussollier, Bérengère Krief, Arnaud Ducret, Julia Piaton,…

Synopsis : Hubert passe le plus clair de son temps dans son immense appartement à déprimer. Un jour, suite à un quiproquo, Manuela, une jeune femme à la recherche d’un logement s’invite chez lui. D’abord réticent, Hubert va vite s’habituer à la présence de Manuela, qui parvient même à le convaincre de loger deux autres personnes.


Attention, billet avec des morceaux de spoilers dedans ! Adopte un veuf c’est pas Sixième Sens, mais quand même…

Un p’tit bout d’histoire avant tout. Hubert (André Dussollier) déprime au son de « Y a de la joie » (mais sa femme est morte aussi), sa boulangère lui conseille donc de prendre une femme de ménage (Oui, la boulangère a une logique assez étrange). Parce que c’est bien connu, rien de tel qu’un appart’ nettoyé par quelqu’un d’autre pour aller mieux.

Lire la suite

Desierto

Réalisateur : Jonás Cuarón (1er film)

Acteurs : Gael García Bernal, Jeffrey Dean Morgan, Alondra Hidalgo,…

Synopsis : Un groupe de clandestins mexicains traversant le désert de Sonora en Californie, pour passer aux États-Unis est pris en chasse par un homme.


Un film par la Cuarón familia, un face-à-face mortel dans un désert mortel aussi (en gros, y aura des morts. Dont une un peu dégueu), un brin d’actualité (une histoire d’immigrés pourchassés par un supporter de Trump), il n’en fallait pas plus pour que j’aille voir Desierto.

Desierto est le film typique dont on peut dire que le scénario tient sur un papier à cigarette. Un redneck pourchasse des immigrés mexicains dans le désert. Certains sont plus durs à buter que d’autres. Fin du scénario, y a plus qu’à mettre le tabac.

Lire la suite

High-Rise

Réalisateur : Ben Wheatley (Touristes,…)

Acteurs : Tom Hiddleston, Jeremy Irons, Luke Evans, Sienna Miller, Elisabeth Moss, James Purefoy, Sienna Guillory,…

Synopsis : Le Dr Robert Laing, en quête d’anonymat, emménage près de Londres dans un nouvel appartement d’une tour à peine achevée; mais il va vite découvrir que ses voisins, obsédés par une étrange rivalité, n’ont pas l’intention de le laisser en paix. Bientôt, il se prend à leur jeu. (Source : Allociné)

Adapté du roman : I.G.H. de J.G Ballard


Bon, si vous voyez écrit High-Five dans l’article, c’est normal, je ne m’en suis aperçu qu’en me relisant, et maintenant que j’ai ça dans la tête, il est fort probable que j’en oublie encore..

High-Rise est une belle déception. Confirmée par la bonne quinzaine de personnes qui ont quitté la salle. De Ben Wheatly je ne connais que Touristes, la comédie noire bizarre et assez cool, les attentes ne crevaient donc pas le plafond, surtout vu la différence entre les deux films, High-Rise se situant plutôt dans la dystopie bizarroïde en huis-clos.

Lire la suite

Five

Réalisateur : Igor Gotesman (Premier film)

Acteurs : Pierre Niney, Igor Gotesman, François Civil, Margot Bancilhon,…

Synopsis : Cinq amis d’enfance rêvent depuis toujours d’habiter en colocation. Lorsque l’occasion d’emménager ensemble se présente, Julia, Vadim, Nestor et Timothée n’hésitent pas une seule seconde, surtout quand Samuel se propose de payer la moitié du loyer. A peine installés, Samuel se retrouve sur la paille mais décide de ne rien dire aux autres et d’assumer sa part en se mettant à vendre de l’herbe. (Source : Allociné)


Et ben voilà ! Un bon petit film de potes, sympa, sans prétention et un Pierre Niney des beaux jours.

Évidemment, le film n’est pas dénué de défauts ou de maladresses mais, dans le fond, même si certains éléments de l’intrigue sont too much ou pas crédibles, tant pis. L’intrigue principale tient quand même globalement la route, et c’est le principal.

Lire la suite