Mad Max : Fury Road

Réalisateur : George Miller

Acteurs : Charlize Theron, Tom Hardy, Nicholas Hoult,…

Synopsis : Max est capturé et fait prisonnier dans la Citadelle dirigée par Immortan Joe. C’est alors qu’il se retrouve embarqué dans une course poursuite explosive. (Source : Senscritique)


Sapristi, quel film ébouriffant.

Pardon. Je recommence.

Bordel, qu’est-ce que ce film envoie !

Univers post apocalyptique + Action + Course-poursuite + la « Mad Max touch » : Un excellent blockbuster.

Évacuons la question du scénario d’entrée. Non pas qu’il soit mauvais ou incohérent. Pas du tout. On a là un scénario dans sa plus simple expression. Un groupe de personnages allant de A vers B, de B vers A (mais sans la musique du groupe suédois),… et une course-poursuite qui constitue la majorité du film. Pourquoi s’embarrasser d’un scénario complexe et sources d’incohérences quand l’univers de Mad Max et la réalisation de George Miller se suffisent à eux-mêmes ?

Et… c’est bon. C’est décoiffant, ça scotche au siège. La musique est parfaite, l’action, même omniprésente (voire en accéléré) reste parfaitement lisible, d’une précision quasi-chirurgicale et d’un montage impressionnant. La photographie est magnifique ; les couleurs du film de jour et les couleurs de nuit sont, elles aussi, parfaites. Le casting est très bon, Charlize Theron en tête, juste, charismatique et pas caricature pour un sou, j’irais même jusqu’à dire qu’elle éclipse Tom Hardy que j’ai trouvé un peu pâlot.

Ce qui m’impressionne dans Mad Max : Fury Road c’est la cohérence de l’ensemble. Tout (et tous) respire(nt) la folie et la fureur.
Pourquoi j’ai aimé Mad Max ? Parce qu’avec ses paysages secs, désertiques, son métal cabossé, rouillé et omniprésent, ses dialogues réduits à peau de chagrin, aussi secs que ses personnages sont tarés ou déterminés,… et même dans sa grandiloquence (il suffit de voir ce véhicule-orchestre avec son guitariste suspendu en l’air jouant comme un malade)

Bref, grâce à tout ça, Mad Max est une référence à la fois dans le post-apocalyptique et l’action, un blockbuster avec une identité particulière. Un blockbuster qui change des copies interchangeables de Bay et Emmerich, grâce à qui le mot blockbuster est quasiment devenu péjoratif.

Pour le coup, je trouve que les moyens actuels donnent à Mad Max les moyens de son ambition. Mieux, George Miller prouve qu’avec un film d’action aussi ébouriffant, on peut rester dans une forme épurée et surtout avec une identité, une vision  qui font que son film ne peut tout simplement pas être réduit à une bête course-poursuite dans le désert.

Mais même Mad Max : Fury Road n’est pas exempt de défauts. Notamment, les flash-backs/hallucinations pleins d’émotion et de tension de Max qui-nous-font-bien-comprendre-à-quel-point-le-personnage-en-a-bavé. C’est mignon tout plein, pas spécialement subtil (le film en soi n’est pas subtil ceci dit) mais pas non plus vraiment utile. Pour le reste, on aime ou on aime pas le genre.

Bon, c’est pas l’tout mais à force de dire combien le film est hallucinant, dans son genre, faudrait peut-être penser à aller le voir maintenant.

11 réflexions sur “Mad Max : Fury Road

  1. C’est vrai que c’est ébouriffant et que Charlize Theron est formidable en Furiosa mais je n’ai pas été convaincue plus que ça. Trop de course-poursuite tue le film.

    • Ah oui ? C’est vrai que l’idée est audacieuse mais je trouve que ce point a priori trop simple dans l’idée était très bien exploité et ne tirait pas trop en longueur.

  2. Je reste marquée par les 1ers opus, j’hésitais à voir celui-ci par peur d’être déçue (même si Tom hardy) ton avis me conforte d’y aller🙂

    • En espérant que tu ne sois pas déçue !
      J’ai vu les deux premiers opus quelques jours avant d’aller voir celui-ci, je n’ai donc pas du tout le même rapport à la première trilogie, ça change sans doute aussi les choses🙂

  3. Ah cette chronique ! tu m’as bien fait rire avec le groupe suédois ! Bref ! Je constate que tu as largement préféré celui-ci aux Mad Max antérieurs. Peut-être ont-ils mal vieilli ? En tout cas, j’adore toujours le Mad Max 2 (et je trouve que je vieillis pas trop mal) mais je compte bien aller voir celui-ci même si la 3D (car il est en 3D, is’nt it ?) me refroidit un peu… mais il faut vivre avec son temps !

    • J’ai bien aimé Mad Max 2 (moins le 1) mais oui je trouve qu’ils ont mal vieilli (le 2 un peu moins, mais après avoir vu celui-ci, il prend 50 ans dans la vue).
      J’ai vu Fury Road en 2D moi🙂 Je ne sais pas du tout ce qu’il peut valoir en 3D par contre.

      • Vu en 3D, mais je n’ai pas vraiment compris ce choix, pour deux effets intéressants sur 2h des éclaboussures d’eau au début du film, et une explosion à la fin …surtout que le choix de George Miller c’était de filmer à l’ancienne sans écran vert ou bleu, avec vraie poussière …

  4. somptueuse Charlize ! Plastique de rêve et regard d’acier, on donnerait cher pour avoir sa silhouette, super bon film d’action… Pas mal de femmes dans la salle quand je l’ai vu, et belle chronique qui me plait beaucoup 😀

  5. D’habitude, je n’aime pas les blockbusters, et j’y suis allée un peu à reculons, mais au final, j’ai adoré ! On en prend plein les yeux, c’est drôle, c’est dingue et assumé. Excellent !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s