Une belle fin

Titre original : Still Life

Réalisateur : Uberto Pasolini

Acteurs : Eddie Marsan,… pis c’est quand même à peu près tout.

Synopsis : Modeste fonctionnaire dans une banlieue de Londres, John May a pour mission de retrouver les proches des personnes décédées sans famille connue. Malgré sa bonne volonté, il est toujours tout seul à leurs obsèques, à devoir rédiger leurs éloges funèbres… Lorsque son patron s’apprête à le licencier, John décide de redoubler d’efforts sur un cas qui va changer son existence et prouver qu’il n’a pas totalement dit son dernier mot. (Source : Allociné)


 C’est beau quand un film laisse exactement la même impression que son personnage principal. Sauf qu’ici, John May, est assez terne et aussi charismatique que la boîte de thon qu’il s’enfile à chaque repas (mais avec une tranche de pain de mie grillée, monsieur est audacieux). Bon je suis méchant d’entrée, mais le film s’en sort plutôt bien.

En gros, Une belle fin, c’est l’histoire d’un type qui a une vie pourrie et qui s’occupe de l’enterrement des autres gens qui ont eu une vie pourrie et dont la mort ne gêne l’entourage que par l’odeur. Heureusement, John May peut compter sur tout le soin et l’amour qu’il porte à son travail. Et heureusement, parce qu’à côté, il n’a strictement rien ni personne.

Ça aussi, c’est à l’image du film ; déprimant. Du début jusqu’à la fin. Une belle fin certes mais pas bien joyeuse quand même.

Le début du film pose bien la situation, on cerne le quotidien vide du personnage, son boulot triste (ah oui, il est chargé de s’occuper des enterrements des gens qui n’ont personne et essaie de trouver quelques proches pour y assister (pas beaucoup de succès de ce côté-là)) Et puis, élément déclencheur : « Mon pote, t’es viré, l’affaire que tu as actuellement (et qui concerne comme de par hasard quelqu’un qui habite en face de chez lui, dans le même type d’appartement, identification toussa toussa,…) sera la dernière. » Bim.

Et là, ça devient plus intéressant (pas que ça ne l’était pas avant mais ça bouge – un p’tit peu – plus disons). John May va donc voir tous les gens qui ont pu connaître le défunt et reconstitue la vie du type.

Bon, vous l’avez compris, en soi, le scénario ne casse pas trois pattes à un canard. L’anti-héros (très, très) solitaire, (très, très) organisé qui en apprend sur lui à travers la recherche sur quelqu’un d’autre, et qui petit à petit se déride et ose quelques petits trucs c’est du déjà vu. Heureusement à partir de l’élément déclencheur, le scénario bouge un peu plus.

Bref, assez de fond, que vaut la forme ? Ben c’est pas mal. Aucun vrai défaut, mais un manque d’épaisseur. Une comédie dramatique introspectivo-dépressive dans toute sa splendeur. Ce n’est pas mauvais du tout, loin de là ; bon acteur (les seconds rôles sont plutôt du genre invisibles), bande originale très agréable, bons plans, bonnes idées, bonne fin. L’esthétique est plutôt soignée. La réalisation s’agite aussi un peu plus à partir du moment où le personnage se réveille (Oooooh, comme c’est bien pensé).

Alors oui, c’est agréable sans être transcendant, ça peut aussi facilement coller le bourdon. Et malgré ses imperfections, ça reste un film touchant, qui dans le rapport qu’on entretient à la mort montre aussi celui qu’on entretient à la vie (blablabla, enfin, là c’est bon, je suis sûr que vous voyez quel genre de film c’est, surtout après avoir vu la bande-annonce que j’ai fait l’effort d’intégrer à l’article !).

Mais merde quand même, le gars de 45 piges qui vit comme un moine et ne bouffe que du thon en boîte avec une pomme en dessert, n’a aucun passe-temps, rien… ça sent le scénariste qui tape dans le tiroir à clichés.

Publicités

2 réflexions sur “Une belle fin

  1. Ca a l’air bien déprimant ce film, dis donc !!! Heureusement que tu as glissé des petites pointes d’humour dans ton billet, sinon, on aurait juste envie de fuir… Je pense que je n’irai pas le voir au cinéma… à la télé peut-être un jour… pour voir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s