Lucy

Réalisateur : Luc Besson

Acteurs : Scarlett Johansson, Morgan Freeman, Min-Sik Choi, Amr Waked,…

Résumé : A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté,  une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités. (Source : Allociné)

Bande-annonce


 

 Lucy. Beaucoup de curiosité en entrant, beaucoup de perplexité en sortant.

Pas de doute, c’est du Besson à 100%. Réalisé, scénarisé, produit. M’enfin on est encore loin du Besson du Cinquième Élément.

Le pitch rappelle Limitless ; on utilise qu’une petite partie du cerveau mais prenez un peu de machin synthétique et hop on utilise beaucoup plus. Là s’envolent tous points communs et presque mon intérêt.

Luc Besson m’avait quasiment réconcilié avec lui-même avec Malavita, il ne manquait plus que Lucy et il m’avait à 95% dans la poche. C’était presque déjà le cas avec la bande-annonce : Scarlett Johansson, un pitch qui envoie du pâté poitevin, beaucoup d’effets spéciaux.

Au final qu’est-ce qu’on a ? Scarlett Johansson et beaucoup d’effets spéciaux. J’imagine Luc Besson vomiss… écrivant son scénario « Mmhh, là on met des effets spéciaux, là une punch line… Zut l’histoire entre les deux prend trop de place, on la vire ». Je caricature, mais le monsieur semblait avoir oublié les mots développement et subtilité.

Il n’y a pas que du mauvais (heureusement). Tout va à cent à l’heure, difficile de réfléchir (paradoxalement). C’était peut-être le but, j’ai eu l’impression de souvent penser « Mais là, pourquoi il… ? Ah, mais il manque un bout de film, l’autre n’a pas… ah mais comment elle… ? » Mais les effets spéciaux sont très réussis et l’histoire se suit plutôt facilement.

Allez je m’organise. Les personnages ; le méchant est un méchant mafieux taïwanais qui n’a pas appris à ses abrutis d’employés qu’on ne frappe pas un ventre fraîchement ouvert et rempli de drogue, un flic qui confie son cerveau à Scarlett au premier coup de téléphone (bon là je ne le blâme pas), une Scarlett qui… fait ce qu’elle semble avoir à faire, un scientifique qui semble être là pour founir à Scarlett quelqu’un qui comprend ce qu’elle vit (ben oui, si c’était quelqu’un qui ne comprend pas, ça rallongerait le film),… et voilà.

La musique est forte, rythmée et forte. Les effets spéciaux sont très présents, bien faits et très présents. La réalisation, basique. Les cascades de voitures sonnent comme une réminiscence nostalgique de Taxi. Les multiples images de Discovery Channel,.. là je sèche,… là pour enfoncer le clou des fois qu’on aurait pas tout compris ?

Bref, c’est sympa (si, si) mais quand on creuse… Non, franchement c’est du divertissement honnête. C’est juste que j’en attendais un poil plus, mais c’est tout…

Publicités

13 réflexions sur “Lucy

  1. Je n’ai pas lu ta chronique avant mais je me retrouve dans ce que tu dis. Je l’ai trouvé très très moyen, et j’ai aussi l’impression parfois qu’il manquait des scènes. Bref, on loin du Besson d’il y a 15-20 voire 30 ans.

  2. Aaahh te revoilà ! J’ai bien cru que tu avais arrêté le blog !
    Bon, pour ce film, si j’ai bien compris, c’est surtout du grand spectacle et il ne faut pas en attendre plus. Je vais attendre de le trouver en streaming alors.

    • Presque 😉
      Voilà c’est ça, tu as mieux résumé que moi ! Ca peut être intéressant de le voir en 720 ou 1080p par contre, ne serait-ce que pour les effets spéciaux.

  3. Ah, j’devais écrire sur Lucy pour me relancer, mais le manque d’envie l’a emporté à nouveau.

    Je n’ai pas grand chose à dire. Ce n’est pas un film que je défendrai corps et âme, il se peut même que ma note vienne à baisser, mais en sortant du cinéma j’ai été satisfait de l’approche SF (la fin est relativement abstraite, tout de même) et du bon moment qu’il m’a fait passé. Je suis quand même en accord avec ce que tu soulignes, l’effet ‘poudre aux yeux’, tout ça… Quant aux images intercalées, elles ne m’ont étonnamment pas dérangées !

    • Je suis d’accord sur le bon moment mais moins satisfait que toi de l’approche. Tout est tellement survolé, je me demande si c’est voulu ou pour privilégier l’action.
      Pour les images intercalées, ce sont surtout les premières (avec la gazelle) qui m’ont gêné, j’ai trouvé ça très grossier comme ficelle. Mais dans quelques temps, j’aurai surement oublié leur présence dans le film^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s