Sur petit Écran – 29

La liste est d’habitude dans l’ordre de visionnage, mais exception a été faite pour God Bless America, coup de cœur de ces 3 dernières semaines (oui 3, comment avez-vous pu tenir si longtemps ? L’endurance de l’être humain est incroyable).

Au cours des 3 dernières semaines, j’ai donc regardé :

  • God Bless America
  • M. Popper et ses pingouins
  • Les Enfants Loups, Ame & Yuki
  • Paper Heart
  • Game Change (TV)

Réalisateur : Bobcat Goldthwait – Genre : Comédie (sanglante) – Sortie : 2011

God Bless America, comme Touristes, est une comédie/road-trip sanglant, mais en mieux. Un gars, moyen, lassé de toutes les conneries télévisées, des gens impolis, méchants, débiles, se lance dans une aventure meurtrière aidé par une gamine pleine de joie, d’entrain, et surtout complètement psychopathe (et accessoirement le meilleur personnage du film). Voici une scène particulièrement savoureuse que j’avais imaginé à de nombreuses reprises, comme beaucoup de cinéphiles j’imagine :

Bref, God Bless America est cynique, noir, délirant, sanglant et particulièrement jouissif. Avec une très bonne BO.

  • M. Popper et ses pingouins (Mr. Popper’s Penguins)

Réalisateur : Mark Waters – Genre : Comédie – Sortie : 2011

Charmante petite comédie familiale. Enfin, quand je dis familiale, c’est surtout à destination des pitits n’enfants. Pour tout ce qui est crédibilité, on peut faire une croix dessus, ce n’est d’ailleurs clairement pas le but recherché. Le but serait plutôt de faire s’extasier devant les pingouins troooop meugnons et les valeurs familiales. Heureusement, il y a Jim Carrey et son talent de comique.

  • Les Enfants Loups, Ame & Yuki (Okami kodomo no ame to yuki)

Réalisateur : Mamoru Hosoda – Genre : Animation – Sortie : 2012

Superbe film d’animation. Dessins magnifiques, histoire émouvante sans pathos, musique discrète,… L’histoire, comme le titre l’indique, traite de l’histoire de deux enfants loups et de leur mère. Il s’agit de choisir sa voie, humain ou loup, et sur ce point le film est fait preuve de peu de subtilité (bien que ce soit léger et nécessaire). Ca s’explique assez facilement, chaque enfant choisissant une voie. Mais même ce point couplé à quelques longueurs (le film dure 2h), Les Enfants Loups n’en reste pas moins excellent, traité avec justesse et émotion. Désormais, j’ai une autre référence que Hayaio Myazaki. Je conseille d’ailleurs l’excellent La Traversée du temps de Mamoru Hosoda.

  • Paper Heart

Réalisateur : Nicholas Jasenovec – Genre : Romance, faux-documentaire – Sortie : 2009

Faux-documentaire de Charlyne Yi (Dr House) sur l’amour. Chacun joue son propre rôle sauf un acteur (de The New Girl) jouant le réalisateur, les scènes concernent le documentaire et le tournage lui-même. Tout tourne autour de l’amour, sa définition, le fait que Charlyne Yi pense que ça ne lui arrivera jamais,… jusqu’à sa rencontre avec Michael Cera. Le tout est très lent, avec des situations pleines de silence gêné, de bonne humeur, de témoignages. Le seul truc, c’est que l’alchimie entre Charlyne Yi et Michael « Candide » Cera ne fonctionne pas vraiment et que le tout manque de fond. Le film, en 1h30, comporte aussi pas mal de longueurs. L’idée est excellente, beaucoup de bonnes idées, mais il manque tout de même un rythme.

  • Game Change (TV)

Réalisateur : Jay Roach – Genre : Politique, Téléfilm – Sortie : 2012

Excellent téléfilm HBO sur la campagne 2008 des présidentielles américaines et plus particulièrement sur le camp républicain, Sarah Palin et les spin doctors. Un casting 5 étoiles (Julianne Moore, Ed Harris, Woody Harrelson, Sarah Paulson,…) et surtout au top de sa forme notamment pour Woody Harrelson et Julianne Moore. Téléfilm aussi particulièrement réussi quant au réalisme. La réalisation est, elle, disons… classique mais le sujet et les personnages sont sans conteste les points dominants du téléfilm.

Publicités

8 réflexions sur “Sur petit Écran – 29

  1. Game change, je connais, je l’ai vu il y a un petit moment maintenant. Julianne Moore est décidément une sublime actrice et incarne incroyablement bien Sarah Palin. Le casting du téléfilm est bon, mais la réalisation laisse un peu à désirer… Pas très abouti…

    God bless America, je ne connais le film que de nom mais ton avis me donne envie d’y jeter un œil. Dès que c’est fait, je reviens te donner mon avis !

    • On est bien d ‘accord sur Julianne Moore. La réalisation est assez discrète au final, mais avec un sujet comme celui-ci c’est difficile je pense pour un réalisateur de vraiment marquer le film de son empreinte.
      J’attends donc ton avis pour God Bless America ! Merci d’être passée 😉

  2. D’ailleurs, j’adore Miyazaki, mais boum Les Enfants Loups est entré direct comme mon animé japonais préféré. Ça me rend presque triste pour le pauvre épouvantail du Château ambulant !
    Je note God Bless America !

    • C’est grâce à ta note sur Seriebox que je l’ai regardé d’ailleurs. Et quand j’ai vu que c’était le réalisateur de La traversée du temps (que j’ai adoré et que je recommande vivement), je me suis rué dessus^^ (Summer Wars ne devrait pas tarder).
      Tu me diras ce que tu as pensé de God Bless America !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s