Le dernier pub avant la fin du monde

Titre VO : The World’s End

Réalisateur : Edgar Wright

Acteurs : Simon Pegg, Nick Frost, Martin Freeman, Rosamund Pike, Eddie Marsan, Paddy Considine,…

Résumé : Vingt ans après avoir accompli une tournée de bars épique, 5 amis d’enfance se réunissent quand l’un d’entre eux se met en tête de reprendre le marathon de la boisson. Ils se rendent donc dans leur ville natale, pour se rendre jusqu’au bar fantasmatique The World’s end… (Source : Allociné)

Bande-annonce

Le dernier pub avant la fin du monde clôt avec brio la trilogie Blood and Ice Cream du trio gagnant Edgar Wright/Simon Pegg/Nick Frost.

Après avoir parodié le film de zombies et le film policier, The World’s End (le titre VO est plus court. Et mieux aussi) s’attaque à la S-F.

Mené par un Simon Pegg survitaminé, le film envoie du pâté. Bon, pas en permanence, la S-F ne débarque qu’assez tard finalement, et le film a une longue scène sur la fin qui est bien trop… ben… longue. On retrouve la patte Edgar Wright dans la réalisation, l’humour anglais dans les situations complètement WTF et dans les comportements des personnages (le monde est envahi ? M’en fous, je finis mon barathon).

The World’s End, c’est aussi, (et avant tout ?) un film de potes (en ça, le film est sans doute plus proche que Shaun of the Dead que de Hot Fuzz). La bande de copains qui se reforme pour faire la tournée des bars qu’ils n’ont pas fini quelques dizaines d’années auparavant,… le signal est clair. De la bière, des copains et des robots en pagaille (qui a dit « Voilà bien un film de mecs » ?). Et au milieu de tout ça, la charmante Rosamund Pike, hélas, rangée au rayon des personnages féminins présents dans le film parce que quand même il faut au moins une femme (de préférence plutôt très jolie) dans le casting.

Toutefois, et parce qu’une comparaison s’impose, j’ai moins accroché sur ce dernier opus que sur les deux premiers. Ce n’est pas à cause de la touche sérieuse du film pas forcément hyper subtile sur le gars qui refuse de grandir et s’accroche à un passé adolescent glorieux  (Simon Pegg est d’ailleurs carrément bon sur la scène presque-finale d’explications avec Nick Frost). Ce n’est pas à cause de la scène super longue et molle du genou lors de la discussion avec le Boss final. Ce n’est pas non plus à cause du démarrage un tout p’tit peu long ou de moments où je me suis demandé où le film pouvait bien aller. C’est plutôt à cause de… ben… disons un peu de tout ça. Plus le fait que les robots ne sont finalement pas très flippants. (Zombies 1 – Robots 0)

Il n’en reste pas moins qu’avec un film réussi en plus à son actif, Edgar Wright figure, pour le moment, sur la liste des réalisateurs qui ont réussi le sans-fautes (Shaun of the Dead, Hot Fuzz, Scott Pilgrim, Le dernier pub avant la fin du monde. Je défie quiconque de trouver un mauvais film dans la liste. Et non, ne pensez même pas à mentionner Scott Pilgrim, véritable bijou cinématographique).

C’est aussi un vrai plaisir de voir ensemble Martin Freeman, l’hybride Pegg/Frost et d’autres têtes anglaises connues à  défaut de leurs noms.

C’est également une vraie déception d’avoir vu ce film en VF. Vivement la sortie du coffret DVD de la trilogie.

C’est enfin un vrai plaisir de voir un film marrant, pas prise de tête et débordant d’énergie.

Publicités

6 réflexions sur “Le dernier pub avant la fin du monde

  1. Je suis d’accord avec toi, c’est pas le meilleur des trois, c’est un peu foutraque mais c’est bien sympa. Et dommage que tu l’aies vu en VF, on doit y perdre beaucoup !

    • L’avantage avec Edgar Wright c’est que même son moins bon reste sympa, c’est chouette.
      Pour la VO, dès qu’ils sortent le coffret DVD de la trilogie, je me jette dessus 😉

  2. Ce film est pour moi le meilleur des trois car ça coule tellement de source dans la trilogie, et puis c’est vraiment drôle, ça faisait longtemps que je n’avais pas autant rigoler dans un cinéma. Et puis une réalisation top aussi, après je suis d’accord avec tous ce que tu dis mais bon j’ai un peu fermé les yeux sur tous ça :). Je trouve que c’est vraiment essentiel de le voir en vo, tu l’appréciera d’avantage je pense.

    • Ah oui carrément le meilleur des trois ! Tout à fait d’accord pour la réalisation top. J’ai toujours en tête le gros plan sur les bières qui se remplissent d’ailleurs^^
      Je le regarderai en VO dès que le coffret de la trilogie sortira. Mais Shaun of the Dead aura toujours ma préférence je pense.

    • Yep. L’avantage de la petite ville de province c’est qu’on était 2 dans la salle (séance de 22h en plus). L’inconvénient, c’est la VF systématique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s