Man of Steel

Réalisateur : Zack Snyder

Acteurs : Henry Cavill, Amy Adams, Michael Shannon, Kevin Costner, Diane Lane, Russel Crowe, Laurence Fishburne,…

Synopsis : Un petit garçon découvre qu’il possède des pouvoirs surnaturels et qu’il n’est pas né sur Terre. Plus tard, il s’engage dans un périple afin de comprendre d’où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète.  (Source : Allociné)

Bande-annonce

Autant le préciser d’entrée ; je ne suis pas un fan de Superman (sauf quand je regardais Loïs & Clark : Les nouvelles aventures de Superman bien sûr). Son côté Super Boyscout et sa manie d’avoir un slip sur des collants ont plutôt tendance à, sinon m’exaspérer, me laisser de marbre.

Mais avec Zack Snyder, une bonne surprise n’était pas exclue, loin de là.

Après visionnage, bonne surprise confirmée : Zack Snyder 1 – Superman 0.

Le réalisateur réussit à moderniser le super-héros (en lui apprenant déjà qu’un sous-vêtement, ben ça se met sous le vêtement. Sont-ils nigauds ces extra-terrestres), son costume (même en lui laissant une cape qui ne sert à rien d’autre qu’à lui donner la classe lors de ralentis) et son histoire en général, puisque Man of Steel est un reboot.

Grâce au bon Zack, nous avons l’esthétique chère au maître et des scènes reposantes qui tranchent avec le genre du blockbuster de super-héros.

Du côté de Superman, un Henry Cavill taillé pour le rôle (au sens propre. Je n’ai jamais vu des pectoraux pareils) et qui, pour le supermano-sceptique que je suis, réussit à véritablement incarner Superman. Rapide historique : Brandon Routh était ridicule et Christopher Reeve était transparent (pour moi bien sûr, mais est-il vraiment besoin de préciser ?). Afin d’éviter un Supermano-centrisme, je dois dire que le casting de manière générale est très bien choisi ; de Michael Shannon, toujours délicieux en barge, Amy Adams, toujours délicieuse tout court, Russell Crowe, toujours classe, etc.

Deux choses m’ont toutefois gêné : la cape, mais ça j’en ai déjà parlé, et comment Superman a récupéré son costume. Rapide topo/spoiler :
Monsieur Superman a 33 ans (l’âge de qui d’autre ? Exactement) et visite un vaisseau échoué sur Terre depuis 10 000 ans (ou 18 000 ?). Dans le dit-vaisseau, celui-ci trouve ce qui deviendra son costume. Réfléchissons 2 secondes : Je n’ai rien compris à la scène où le scénariste « n’a pas la lumière à tous les étages » ? Ce n’est pas grand-chose mais ça m’a travaillé.

Bon, à part ça, le film met quand même un peu de temps prendre sa vitesse de croisière et les différents flash-backs, pas toujours très bien placés, n’aident pas. Par contre, une fois l’action lancée, ça bastonne dur. L’avantage d’avoir un super-héros indestructible.

Ceci étant dit, j’aimerais que Zack Snyder revienne à un « vrai » film. Superman, c’est sympa, mais bon… voilà quoi.

Publicités

2 réflexions sur “Man of Steel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s