Mamá

Réalisateur : Andrés Muschietti

Acteurs : Jessica Chastain, Nikolaj Coster-Waldau, Megan Charpentier, Isabelle Nélisse, Daniel Kash, Javier Botet,…

Synopsis : Deux petites filles ont disparu dans les bois le jour où leur parents ont été tués. Des années plus tard, celles-ci sont retrouvées et adoptées. Mais une certaine Mama continue de leur rendre visite… (Source : Allociné)

Bande-annonce

« Mama just killed a man,
Put a gun against his head,
Pulled my trigger now he’s dead,
Mama, life had just begun,
But now I’ve gone and thrown it all away
Mama ouhou ouhouh« 

(Désolé, j’étais obligé)

Une bonne surprise ce petit film !

À la fois très classique par les techniques utilisées (Ah, si seulement Edison avait anticipé les spectres, on aurait moins de souci. Et puis c’est bizarre ce couloir sombre même éclairé…), ordinaire sur certaines ficelles scénaristiques, Mama réussit toutefois à se démarquer.

Je prendrai les choses dans l’ordre du film.

Les petites filles (celles mentionnées dans le synopsis au-dessus, synopsis que vous avez lu bien sûr) ont maintenant disparu depuis 5 ans lorsque deux hommes trouvent la voiture accidentée. Ils la prennent donc comme point de départ en faisant renifler à leur chien une peluche d’une des filles. Le chien retrouve bien sûr la cabane où elles se sont abritées (oui, oui, le chien les retrouve à l’odeur. Cinq ans après. Sur un tapis de feuilles mortes. Et la marmotte elle met le chocolat…). A partir de là, les gamines reviennent à la civilisation. L’aînée se réadapte petit à petit alors que la plus petite semble bloquée au stade néandertalien.

Leur oncle et sa rockeuse de copine passent d’un petit appart à une grande maison (bien plus pratique pour coller les miquettes) pour diverses raisons et Mamà emménage avec la petite famille, se faisant de plus en plus présente et pressante.

L’avantage de Mamà (oui, l’accent est dans le mauvais sens, mais j’ai légèrement la flemme de le changer), c’est sa volonté (enfin je pense) de se démarquer du reste des films d’horreur/épouvante.

Dans les personnages déjà. Si c’est un couple qui recueille les enfants, monsieur est vite mis de côté et c’est madame, alias Jessica Chastain qui a troqué le roux pour le noir, qui écope du premier rôle. L’avantage de celle-ci c’est qu’elle n’a rien demandé de tout ça, préfère jouer avec son groupe que jouer la mère au foyer, et n’a pas vraiment l’instinct maternel. Si les choses changent (évidemment) au moins on n’est pas dans la blonde qui hurle quand le chat lui passe entre les jambes.
L’autre « + » c’est la présence des enfants-sauvages, leur réadaptation et leur rapport à Mamà ou à leurs nouveaux parents. Deux comportements différents en plus de ça, qui permettent deux développements intéressants.
La traditionnelle entité maléfique est aussi plus « humaine », plus maternelle que sanguinaire ce qui ne l’empêche pas d’être flippante et meurtrière à ses heures. Au moins on n’est pas dans le bête « Moi tuer humains car moi méchant fantôme ».

En revanche, mauvais point pour le personnage débile de la tante (ou grand-mère ? zut…) qui veut la garde des fillettes. Entrer par effraction de nuit pour trouver des preuves de mauvais traitement, on peut pas dire que ce soit très finaud… Mais [Attention spoiler] [vous êtes prévenus] demander à la même dame (certes de dos mais bon) qui bouge façon stop-motion en imitant le rhinocéros en rut si elle va bien, c’est pas spécialement fin non plus… Bref.

La fin, quant à elle, est plutôt satisfaisante même si on peut se demander pourquoi ça n’est pas arrivé plus tôt.
A noter aussi quelques plans plutôt sympas ,ce qui ne gâte rien.

Bref, un bon film du genre, maîtrisé, touchant même, mêlant l’amour à la peur et avec un excellent casting, fillettes en tête (pis ça fait bien plaisir de voir Jamie Lannister).

À noter qu’on ne compte plus les films du genre qui ne font aucun effort, alors quand ça change, ben ça fait plaisir.

Publicités

6 réflexions sur “Mamá

    • Il a des scènes qui font sursauter ou qui alimentent une certaine tension oui (genre, que se passera-t-il si elle ouvre ce satané placard ?^^). Et Mama sait en plus proposer un « vrai » film en plus de la peur qu’elle peut susciter, ce qui ne gâte rien ! 😉
      (PS ; je regarde aussi ce genre de films pour ça^^).

    • Je te le conseille ! Si tu aimes les films d’épouvante bien sûr J’ai pas l’impression qu’il passe dans beaucoup de cinés non plus, en tout cas pas par chez moi.

  1. J’avais commencé à le regarder mais le film était en anglais sous titré chinoix re-sous titré français donc autant te dire que j’avais rapidement abandonné mais je vais tenter une nouvelle fois de le regarder dans une bonne version ^^

    • Tu aimes les défis 😉 Perso, je me suis contenté d’une VF et c’est plutôt bien passé. Tu me diras ce que tu en as pensé si tu arrives à le visionner dans des conditions normales^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s