Promised Land

Réalisateur : Gus Van Sant

Acteurs : Matt Damon, John Krasinski, Frances McDormand, Rosemarie DeWitt, Hal Holbrook, Tim Guinee, Scoot McNairy, Titus Welliver,…

Synopsis : Steve Butler, représentant d’un groupe énergétique, se rend avec sa collaboratrice Sue Thomason dans une petite ville de campagne. Les deux employés sont convaincus que les habitants, durement affectés par la crise économique, seront disposés à accepter leur proposition – autoriser des forages dans leurs propriétés contre rémunération –, un revenu qu’ils ne peuvent refuser. Mais ce qui s’annonçait comme un jeu d’enfant pour le binôme se corse lorsqu’un enseignant respecté se met à formuler des critiques, soutenu par la campagne populaire d’un activiste écologiste. (Source : Allociné)

Bande-annonce

—–

18h15 : « Tiens je vais aller regarder des bande-annonces sur Allociné » « Ah, un film avec John Krasinski, génial ! Ah et Rosemarie deWitt ! Et Matt Damon ! Et Frances McDormand ! Et Scoot McNairy ! »

10 minutes plus tard (coup de bol), me voilà assis dans une salle obscure, me demandant si je vais voir un Erin Brockovitch bis.

1h46 plus tard, il s’avère que oui. Et non.

Commençons par la raison qui m’a fait regarder Promised Land ; son casting. Là-dessus, rien à dire (bizarrement). Le tandem Matt Damon/Frances McDormand fonctionne très bien, l’alchimie Matt Damon/Rosemarie DeWitt aussi, et John Krasinski (également scénariste et producteur, comme Matt Damon. Toujours intéressant de voir comment des acteurs qu’on apprécie se débrouillent dans les autres domaines, non ?). Bref John Krasinski est extra, avec sa bonne frimousse, son sourire bonhomme et son rôle très… riche.

Mais de quoi parle Promised Land ? De gaz de schiste, d’une puissante multinationale vendant le truc à de pauvres fermiers d’une ville paumée des Etats-Unis. Un duo est envoyé pour convaincre tout le monde (Damon et McDormand), mais fait face à la résistance d’un prof bientôt rejoint par un écologiste (marrant comme ce terme rime si bien avec terroriste dans leurs bouches).
Seulement le film ne se réduit pas au pot de terre contre le pot de fer. Le scénario embarque une conscience pour Matt Damon, un dénouement particulièrement bien trouvé qui sort le film de la masse et une amourette, heureusement pas trop développée.

L’engagement du film est bien là. Et, point positif, on n’est pas dans le bête combat « méchant industriel vs gentil écologiste » mais dans deux façons de penser, deux visions différentes. Ajoutez à ça la lutte entre les deux camps combinée à la lutte intérieure du personnage de Matt Damon. Le tout est saupoudré d’un humour savamment distillé et donne un film équilibré.

Pour la réalisation, là vraiment je n’ai rien à dire. C’est peut-être monsieur Gus Van Sant mais la mise en scène est tellement discrète qu’on se concentre uniquement sur l’interprétation et le scénario (il y aurait sûrement beaucoup de choses à dire, mais je vais laisser ça aux pros et/ou aux connaisseurs).

Au générique de fin, je me demandais toujours si j’avais aimé Promised Land. Maintenant… Oui, je l’ai aimé. Le film est agréable, ne paraît pas long et le scénario est bon que ce soit sur les situations ou les répliques (j’ai déjà parlé du dénouement ?).
Bizarrement, j’ai l’impression que je l’aimerai plus dans quelque temps et encore plus après l’avoir revu.

Le film est simple, tranquille et original par le point de vue suivi, soit les représentants de l’entreprise. Alors non, il n’est pas flamboyant et militant, mais honnêtement ça me convient très bien.

Ah et la musique est très bien (il fallait bien que je le case quelque part).

Publicités

10 réflexions sur “Promised Land

  1. Beau papier même si, de mon côté, j’ai été déçu. Une intrigue manichéenne, des scènes démagos, un sujet écolo non traité, des romances sans intérêts. Une mise en scène aux petits oignons par contre. J’explique tout ça en profondeur dans ma critique : http://bit.ly/1cKhauA

    • Ouch, tu es dur. Le côté manichéen de l’intrigue est contrebalancé par le twist final je trouve (c’est d’ailleurs ce twist que je retiens surtout du film après tout ce temps… avec la mise en scène). J’ai trouvé que le traitement léger du sujet était justement assez salutaire pour un sujet qui peut être assez assommant. C’est une approche que j’ai bien aimé. Mais je vais lire ta critique de ce pas ! Qu’est-ce que tu entends par scènes démagos par contre ?

  2. Ca y est je l’ai vu ! Et j’ai beaucoup aimé ! La fin est surprenante ! Les acteurs sont très bons, j’adore Matt Damon et Frances Mc Dormand, ils forment un duo de choc !

  3. Ayant vu que les vingt dernières minutes de Erin, je pense le regarder en premier aprés j’aime pas trop Matt Damon mais je pense quand même le regarder, ton avis ma donner envie :).

    • Cool. Ca m’intéressera de connaître ton avis sur le film ! J’ai moi-même eu un peu de mal à trancher sur le moment.
      Mais si tu n’aimes pas trop Matt Damon, le film devrait te plaire, Frances McDormand n’y va pas avec des pincettes avec lui.

  4. Pareil que Krol, pas très tentée par ce film en dépit effectivement d’un casting alléchant. Le sujet est vu et revu et puis ça sonne manichéen.

    • Je pensais aussi qu’il serait manichéen, mais finalement non (enfin beaucoup moins que ce que je pensais^^). Le problème c’est que je ne peux pas dire pourquoi 😉 Mais c’est vrai que le casting est extra. Frances McDormand tire bien son épingle du jeu d’ailleurs.

  5. C’est bizarre, la bande-annonce ne m’a pas donné envie de le voir, même si c’est Gus Van Sant. Trop peur d’une énième confrontation écolos/grosse firme énergétique… du déjà vu, quoi…

    • C’est sûr que le film ne renouvelle pas le genre. Mais il ne tombe pas non plus dans des travers manichéens. Et le sujet dépasse la confrontation écolo/firme, c’est déjà ça ! A voir plus tard alors, parce qu’il vaut le coup 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s