Le Monde fantastique d’Oz

Le monde fantastique d'oz afficheRéalisateur : Sam Raimi

Acteurs : James Franco, Rachel Weisz, Mila Kunis, Michelle Williams, Zach Braff, Tony Cox,…

Synopsis : Oscar Oz, un magicien, illusionniste et prestidigitateur à l’éthique douteuse, se voit emporter par une tornade au Kansas. Après avoir fait la rencontre de Théodora, il découvrira son destin dans le pays qui porte son nom. (Source : Wikipédia)

Bande-annonce

———-

Après l’épisode « Disney revisite Alice », voici le 2nd « Disney revisite Oz ». Le film de Tim Burton était joli et… joli. Quel est le verdict sur Oz ?Et bien c’est pas fameux, fameux… Comme plus ou moins attendu avec un Sam Raimi, il y a du bon et du merdissimal.

Commençons par le bon : Tout le début du film, comprenant la partie noir et blanc ainsi qu’une partie du début de l’arrivée au pays d’Oz. Cette partie noir et blanc au Kansas est maîtrisée, sans fioritures et… courte. On trouve aussi de l’humour, une réalisation qui gère, un scénario qui tient, un peu de second degré,… Et c’est ensuite que ça se gâte.

Toujours pour rester dans le positif, on peut mentionner les références, clins d’oeils et raccords au Magicien d’Oz d’origine. Références certes légèrement incomplètes mais on ne peut clairement pas demander la lune à Sam Raimi (ou à ses producteurs made in Disney). Cet hommage reste à mettre au crédit du film.

Ah si, on peut également parler de la beauté visuelle du film. Un réel effort a été fait pour garder l’esprit visuel du monde d’Oz, une sorte d’artificialité au service de la beauté. Le souci, c’est qu’il semble que cet esprit a parfois été oublié. Mais globalement, ce qui me restera…je pense…à priori…peut-être, c’est la beauté de scènes, de paysages,… Même si la 3D n’est encore une fois que prétexte à râcler les fonds de porte-monnaie (la parenthèse Hansel et Gretel aura été bien courte).

Les acteurs ne sont pas à (trop) à blâmer non plus, même James Franco semble plutôt à l’aise dans le rôle, quitte à surjouer (sans avoir été de toute évidence repris par le réalisateur, oui bien était-ce un choix. Enfin bref…). Michelle Williams, elle, fait ce qu’elle peut avec une sorcière tellement gentille et cruche que ç’en est écœurant, Rachel Weisz s’en tire (évidemment) très bien avec sa propre sorcière, qui aurait tout de même mérité un poil plus de travail des scénaristes. A la rigueur, la sorcière de Mila Kunis aura une vraie raison pour… faire ce qu’elle fait.

Quoiqu’en y réfléchissant, c’est beaucoup plus qu’un peu de travail qu’il aurait fallu. Disons plutôt changer de scénariste, de réalisateur et de production.
Entre le scénario cul-cul la praline comme c’est pas permis (y a-t-il sérieusement des gens payés pour écrire de cette façon tout en trouvant ça bon ?) et un réalisateur qui semble hésiter à chaque scène entre le film hommage crédible et le film Disney pour enfant, ben… on fatigue.

Entre des répliques bisounours, des situations pas crédibles à la limite de la faute professionnelle et la « psychologie » entourant Oz (ou même les autres), on essaie de se raccrocher à tout le bien qu’on peut trouver.
Parlons un instant de psychologie. Mr Oz est un enfoiré. Il le sait et semble ne pas vouloir changer. Seulement Mr Oz a aussi bon coeur et n’arrive pas à s’y faire (la vie est dure parfois…). Mr Oz a besoin qu’on croit en lui pour pouvoir changer. Et des fois que le spectateur n’aurait pas compris que, si si, le magicien a un bon fond, il faut bien ajouter scène sur scène sur le sujet. C’est un peu lourdingue et comme plusieurs autres petites choses finalement assez indigeste.

Le monde fantastique d’Oz aurait pu être bien plus qu’un film pour enfants (pas trop difficiles) mais trop de défauts, trop d’invraisemblance, de maladresse et de guimauve. Tout n’est pas à jeter. Mais ce qu’on garde est finalement trop peu pour en faire un bon film.

Publicités

8 réflexions sur “Le Monde fantastique d’Oz

  1. Je n’ai pas encore vu le film, c’est prévu, mais je repousse sans cesse ayant été échaudée par les derniers films de Burton. Ta critique plaide en ce sens… Allez, faut que je m’y mette ! Dès que ce sera fait, je reviendrai te donner mon avis ! Critique sympa au passage ! 😉

  2. Je voulais une nouvelle fois me défouler sur ce film mais… tu as tout dit. Je suis du même avis que toi et je pense tout pareil. Amen ! (et quelle joie de constater que je ne suis pas la seule à utiliser le mot « bisounous » dans mes articles !)

  3. Ouh c’est sévère ! J’étais tellement pressé de voir ce film pour au final ne pas avoir l’occasion de le voir. Rien n’est perdu, le problème est maintenant le nombre d’échos pas forcément encourageants.. On verra, j’ai plein de places gratuites, et de petits cousins pas trop difficiles a satisfaire.. (bein quoi?)

    • Ah, plein de places gratuites ?^^
      Sinon, ça tombe bien, je pense que le film peut plaire aux petits, qu’ils soient cousins ou pas, et surtout pas trop difficiles !

  4. Personnellement, je l’ai adoré 🙂
    Je ne m’attendais pas à un chef-d’oeuvre, et ce n’en est de toutes façons pas un. En effet, les décors sont superbes, c’est peut-être ce que j’ai apprécié en priorité.
    L’histoire… Bon, ça ne casse pas trois pattes à un canard mais je l’ai trouvé divertissante. Le fait qu’Oz soit un enfoiré jusqu’au bout change un peu de ces héros qui, soit ne sont JAMAIS des enfoirés, soit finissent par changer. On sait bien que ce ne sera pas le cas avec lui 🙂
    Niveau interprétations et scénario, je ne suis pas très difficile et j’en ai conscience. C’est sans doute pour ça que ça m’a autant plu. C’est de l’aventure, classique, sans rebondissements incroyables, mais dans le genre « classique », je l’ai trouvé bon. Et puis bon, c’est un Disney :/

    Tu parles à plusieurs reprises des « hommages ». Je ne sais pas si tu fais allusion à des hommages au premier film mais, au cas où tu n’aurais pas lu d’article à ce sujet, faut savoir que Disney s’est entouré d’une armée d’avocats pour être sûr que la Warner ne les attaquerait pas pour plagiat. Ca explique entre autres l’absence des fameux souliers. Il y a des éléments qui viennent à l’origine de bouquin mais qui, d’après certains juristes, sont davantage associés au film d’origine, et qu’on ne pouvait donc pas utiliser ici.

    http://scinfolex.wordpress.com/2013/03/17/le-monde-dystopique-doz-ou-les-avanies-du-domaine-public-sans-copyleft/

    J’ai vu des références moi-même mais ils ne pouvaient pas aller très loin dans cette direction.

    Enfin voilà. Après, je comprends parfaitement que ça ne plaise pas, ce n’est après tout pas révolutionnaire, mais je reste persuadée que si Disney n’avait pas été bridé par des soucis de légalité, le film aurait encore été meilleur.
    Non pas que je plaigne Disney, qui bafoue régulièrement les droits d’auteurs…

    • Je trouve qu’Oz finit par changer justement, et un poil trop que ce que j’espérais. Mais si j’avais vraiment accroché au film, ce serait tout à fait le genre de choses auquel je ne prêterais pas attention.
      Niveau scénario je ne suis pas non plus difficile. Ou du moins ça dépend du genre de film que je vais voir (J’ai adoré Hansel & Gretel et le scénario n’est pas un modèle du genre^^).
      Mais tu résumes bien le film ; c’est un Disney. Et perso j’ai bien du mal avec leur manière de faire.

      Merci pour le lien (ça fait plaisir de voir un article de Calimaq dans ce cadre-ci^^) et merci pour ton passage et ton commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s