Hitchcock

Hitchcock afficheRéalisateur : Sacha Gervasi

Acteurs : Anthony Hopkins, Helen Mirren, Scarlett Johansson, Toni Collette, Danny Huston, James D’Arcy,Michael Stuhlbarg, Jessica Biel,…

Synopsis : Alfred Hitchcock, réalisateur reconnu et admiré, surnommé « le maître du suspense », est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d’un nouveau projet risqué et différent, il s’intéresse à l’histoire d’un tueur en série. (Source : Allociné)

Bande-annonce

———-

Hitchcock : un film très agréable sur un chef d’œuvre.
Hitchcock : Ou quand Hollywood se regarde (un peu) le nombril mais réussit à en faire quelque chose de bien.
Hitchcock, enfin, qui bénéficie d’un trio de choc : Anthony Hopkins, Helen Mirren et Psychose.

Même si avoir vu Psychose n’est pas obligatoire il n’en reste pas moins très fortement conseillé (et lorsqu’on a adoré Psychose, Hitchcock n’en tire que plus de force). Mais Hitchock ne se réduit pas seulement à la (difficile) préparation, fruit de bataille contre la Paramount et la censure, et au tournage de Psychose. Le film se trouve être à la croisée de la relation entre Alfred et Alma, épouse et collaboratrice du maître du suspense, et du tournage du film précédemment cité. Ce mélange est d’ailleurs très bien scénarisé et cette relation entre eux finement retranscrite.

Le film repose en bonne partie sur la prestation de deux acteurs de grand talent. La métamorphose physique d’Anthony Hopkins est très bien faite (prends ça dans les dents maquilleur d‘J. Edgar) et n’altère en rien son jeu. Helen Mirren et lui semblent d’ailleurs prendre grand plaisir à camper le célèbre couple et leur complicité fait bien plaisir à voir.

La suite du casting ne démérite pas, que ce soit Toni Colette ou Scarlett Johansson (bon choix pour Janet Leigh). Réserve (personnelle) pour Jessica Biel qui, sans parler du fait qu’elle n’arrive pas à la cheville de Vera Miles, ne m’a pas du tout convaincu (ce qui, à priori, n’était pas le but de toute façon). A titre d’anecdote, il était amusant de retrouver Michael Stuhlbarg de Lincoln. Bien meilleur choix de film ce coup-ci soit dit en passant.

Bonne surprise également : Hitchcock fait rire. Un humour fin, pas tapageur, et très bien saupoudré.

Mais qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit ; j’entends déjà les « Ouais, t’as dit que Hitchcock c’était trop bien, ben ça l’était pas du tout ! »
Hitchcock n’est pas exempt de défauts.
Plus que de bon gros défauts, on assiste plus à une réalisation et un scénario très classiques et quelques ficelles scénaristiques convenues.  A noter que ce film est le premier de Sacha Gervasi (mais non je ne cherche pas d’excuses)

Ainsi, Hitchcock ne sera pas le chef-d’œuvre sur le chef-d’œuvre (bien que la scène où Hitchcock épie le public durant la scène de la douche soit assez fabuleuse) mais reste à la fois agréable, instructif et divertissant.

Publicités

4 réflexions sur “Hitchcock

  1. Petite critique concernant le film. Le titre est Hitchcock, mais on y parle que de Psychose, je pense que c’est un peu réducteur. Par contre le gros point positif du film, c’est qu’il met pour la première fois depuis bien longtemps, en avant Alma, l’autre Hitchcock.
    Mis à part ça, je suis tout à fait d’accord avec ta critique, ce n’est pas le film de l’année, mais on passe un bon moment.

    • De voir Psychose ensuite aura juste l’effet inverse, c’est aussi intéressant 😉
      Le principal est de prendre du plaisir dans le visionnage de deux films qui ont un lien entre eux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s