La Chasse

Réalisateur : Thomas Vinterberg

Avec : Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Annika Wedderkopp, Lasse Fogelstrøm, Susse Wold, Anne Louise Hassing, Lars Ranthe, Alexandra Rapaport,…

Synopsis : Après un divorce difficile, Lucas, quarante ans, a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s’applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal. Presque rien. Une remarque en passant. Un mensonge fortuit. Et alors que la neige commence à tomber et que les lumières de Noël s’illuminent, le mensonge se répand comme un virus invisible. La stupeur et la méfiance se propagent et la petite communauté plonge dans l’hystérie collective, obligeant Lucas à se battre pour sauver sa vie et sa dignité. (Source : Allociné)

———-

La Chasse a un impact direct sur le spectateur : il invite à abandonner tout espoir en l’Homme (plus qu’en l’enfant, qui de toute façon n’a pas encore trouvé le bouton « On » de son cerveau).

Le synopsis est simple : la fille du meilleur ami de Lucas l’accuse (plus ou moins) d’attouchements sexuels (celui-ci travaille comme assistant d’école maternelle. L’impact n’aurait sans doute pas été le même s’il avait travaillé en maison de retraite). Aucune ambiguïté sur la vérité/le mensonge, le film ne joue par sur ce registre.
Évidemment, effet de boule de neige, une pincée de maladresse de la patronne de l’école, un entretien transpirant d’incompétence avec la charmante tête blonde et la connerie ambiante fait le reste, le pauvre Lucas est lynché (au figuré) par toute la communauté, ses « amis » comme les autres. Seul une poignée d’irréductible résiste encore et toujours à l’envahisseur.

Pour jouer le dit Lucas, Mads Mikkelsen (Prix d’interprétation masculine 2012 à Cannes pour La Chasse), qui mérite amplement ce prix et livre ici une magnifique prestation. Juste, fragile et intense.
De même que Thomas Vinterberg livre un film soigné, un cadrage et une photographie irréprochables.

Les quelques écueils qui font que La Chasse est un très bon film au lieu d’atteindre l’excellence, touchent au scénario et plus particulièrement les comportements des personnages. Quand on sait que le film s’attache surtout sur ce point et met de côté tout le judiciaire/policier,… (laissant le job aux téléfilms américains du dimanche), c’est dommage.

On peut admirer le côté stoïque du personnage, qui sort finalement assez peu de ses gonds, mais un poil plus de vigueur n’aurait pas été de trop, surtout quand on voit la bande d’abrutis peuplant sa charmante bourgade. Quelques petits coups classiques de représailles auraient également pu être évités, une mère déconcertante lors d’une scène en particulier, m’enfin rien de bien méchant.

La Chasse n’est heureusement pas à court d’idées et la fin est à la hauteur du sujet. On aurait tout de même espéré un scénario un chouilla plus travaillé.

Publicités

Une réflexion sur “La Chasse

  1. J’ai beaucoup apprécié ce film et j’avoue avoir eu la boule au ventre. Par contre, j’aurais aimé que Lucas se défende un peu au lieu de tout laisser faire. J’ai aussi trouvé la fin très bonne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s