J. Edgar

Film de Clint Eastwood

Avec : Leonardo DiCaprio, Armie Hammer, Naomi Watts, Judi Dench, Josh Lucas,…

Synopsis : Le film explore la vie publique et privée de l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20e siècle, J. Edgar Hoover. Incarnation du maintien de la loi en Amérique pendant près de cinquante ans, J. Edgar Hoover était à la fois craint et admiré, honni et révéré. Mais, derrière les portes fermées, il cachait des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie. (Source : Allociné)———-

Aller voir un film de Clint Eastwood, c’est toujours une certitude : Je sais que la réalisation sera impeccable, classique, une valeur sûre du bon divertissement. C’est aussi toujours un doute : Du impeccable-qui marque, ou du impeccable-mais-sans-plus ?
Dans le cas de J. Edgar, j’ai passé deux bonnes heures (un peu longues peut-être), la réalisation est nickel, les acteurs aussi (quoique le maquillage de vieil homme de J. Edgar Hoover et Clyde Tolson ne m’a pas vraiment convaincu).

Le scénario par contre m’a laissé sur ma faim, occultant des passages dont j’aurais aimé qu’ils soient plus développés, et développant d’autres qui ne le méritaient sans doute pas. C’est la vie privée de Hoover qui est ici surtout abordée, et c’est vrai qu’il y a de quoi remplir un film (Je vais éviter de spoiler au cas où pour ceux qui ne se renseignent pas sur Hoover avant d’aller voir le film), mais les choix du scénariste et ceux que j’aurais pu faire divergent (et comme dirait Desproges…).

Par contre, le double fil « Flash-backs/présent » autrement dit « Débuts de Hoover/fin de Hoover » est bien trouvé et tout mettant bien en valeur la longévité du bonhomme permet de mettre à jour certaines évolutions ou constantes, et mine de rien de résumer une carrière bien remplie et une personnalité complexe.

Mais sur un personnage aussi puissant et controversé que lui, j’attendais un peu mieux que ça. Peut-être est-ce la combinaison Biopic/Eastwood qui ne m’atteint pas (J’avais apprécié Invictus, sans plus aussi), ou le côté trop propre, trop lisse de la réalisation pour un homme qui ne l’était pas, ou un sujet trop dense pour tenir sur un film,…

Un autre bon point à noter tout de même : Si j’étais un peu sceptique sur Leonardo Di Caprio jouant Hoover, celui-ci m’a vraiment convaincu, que ce soit sa transformation physique ou vocale, l’acteur habite complètement son rôle. Une fois de plus, chapeau. Il éclipse pour le coup Armie Hammer (The Social Network) jouant le rôle du n°2 et (trèès bon) ami de Hoover.

Un bon moment mais pas inoubliable. Ca deviendrait presque une habitude avec ce cher Clint. J’attends le prochain !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s