Time Out

Film d’Andrew Niccol

Avec : Justin Timberlake, Amanda Seyfried, Cillian Murphy, Olivia Wilde, Matthew Bomer, Alex Pettyfer, Johnny Galecki,…

Synopsis : Dans un futur proche, le gène de la vieillesse a été supprimé et le temps est devenu une valeur marchande : les riches vivent donc éternellement, pendant que les autres doivent négocier leur immortalité. Un jeune qui n’a pas pu empêcher la mort de sa mère se voit contraint de fuir un groupe de policiers corrompus. (Source : Allociné) ———-

Pour appâter le spectateur, il y avait matière.
Du lourd d’abord : Andrew Niccol, le réalisateur des excellents Lord of War et Bienvenue à Gattaca (Sans oublier scénariste du culte Truman Show) et un synopsis qui aurait pu faire passer le film dans le top 10 des meilleurs films de SF.
Et du bonus : Johnny Galecki (The Big Bang Theory), Matthew Bomer (Chuck, White Collar), Cillian Murphy (Qu’on ne présente plus),…

Le problème avec un concept aussi bon et un réalisateur qui l’est (normalement) tout autant, c’est que ça occasionne de grandes attentes.

Et finalement,…. ben… oui mais non.

Un monde (Le nôtre dans un futur plus ou moins proche) où les humains ont été modifiés génétiquement, et où passé 25 ans, le vieillissement s’arrête et chacun doit gagner sa vie, au sens propre. Un café coûte 4 minutes de vie, un trajets en bus, 2h, etc… Bien évidemment, les pauvres, regroupés dans certaines zones géographiques  n’ont jamais plus d’une journée de vie sur (ou devant) eux tandis que les plus riches sont immortels et jouent au poker à coup de centaines d’années. Naviguant entre ces deux mondes, les « Gardiens du Temps » s’occupent de faire régner l’ordre.
Et là intervient un petit grain de sable interprété par Justin Timberlake (Pas mauvais !) qui est très très triste que sa maman soit morte dans ses bras à cause de l’augmentation du ticket de bus et décide de jouer à Robin des Bois. Une jolie jeune femme se joint à lui (Amanda Seyfried, erreur de casting.) et là commence le joyeux massacre du génial concept.

Il y avait quand même là une mine d’or pour un film de haut-vol, non ? Que ce soit sur l’environnement socio-économique, politique, etc… que sur les réflexions philosophiques ici résumées à « Tu as 100 ans, mais as-tu réellement vécu ? »… ou « Même pour être immortel, je ne sacrifierais pas un seul être humain. »

Tout commençait bien pourtant, la situation était mise en place avec simplicité. Voir Olivia Wilde mère de Justin Timberlake faisait sourire (Et oui, tout le monde s’arrête de vieillir à 25 ans.) Seulement pour faire un film, au bout d’un moment il faut qu’il se passe quelque chose (Enfin dans ce genre de films-ci) et c’est là que le bât blesse.

Un scénario qui manque de rythme, pas toujours très crédible et brouillon (La faute autant à certains acteurs, je ne citerai pas Alex Pettyfer ou Amanda Seyfried qu’à la réalisation sans personalité.). Bref un pauvre Bonnie & Clyde sans aucune subtilité qui ne fait qu’effleurer du petit doigt le potentiel du film.

Tout n’est pas à jeter pourtant, quelques scènes laissaient entrevoir ce qu’aurait pu un excellent Time Out.

Le pire est sans doute la frustration de penser qu’il y avait vraiment matière à faire quelque chose de tellement mieux que ça.

Bon, je n’aurais peut-être pas été si dur dans d’autres circonstances mais là… Il y a des choses qu’on ne peut pas pardonner.
Sans attentes particulières, j’aurais sans doute pu dire que le film n’était pas mal (J’essaie de trouver du positif !)

Ah si, j’ai trouvé Matthew Bomer vraiment excellent (Mais le pauvre est trop vite écarté du scénario… Dommage)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s