Intouchables

Film d’Olivier Nakache et Eric Toledano

Avec : François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny, Audrey Fleurot, Clotilde Mollet,…

Synopsis : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se téléscoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables. (Source : Allociné)

———-

Autant aller droit au but : J’ai adoré Intouchables.

La bande-annonce et les teasers m’avaient vraiment donné envie (Pour une fois qu’une bande-annonce ne dévoile pas tout le potentiel comique, ça mérite d’être souligné !), les critiques dithyrambiques aussi, bref l’attente était forte. Pari (largement) tenu.

Le film cartonne au box-office (Quoique qu’on voit de tout cartonner au box-office… Mauvais exemple) Enfin disons que cette fois ça ne m’étonne pas! Intouchables est la preuve qu’on peut trouver de bonnes comédies françaises. Et franchement ça fait du bien. Ca faisait bien longtemps que je n’avais autant ri devant un film. La faute aux répliques et scènes cultes, mais surtout naturelles.(On ne sent pas le scénariste devant sa copie pensant « Ah là j’ai trouvé un bon gros gag, ça va vraiment faire rire, aha-ah qu’est-ce que c’est drôle… »)

Drôle et naturel donc. Juste aussi. Dramatique sans être larmoyant également. Et le tout sans tomber dans la facilité. Un vrai numéro d’équilibriste. C’est cet équilibre-là, ce traitement de thèmes si souvent malmenés qui fait qu’Intouchables se détache de la masse.
L’histoire de la rencontre entre ces deux hommes qu’absolument tout oppose (Le  banlieusard rencontrant l’aristo qui plus est tétraplégique, je connais plus d’un réalisateur qui nous aurait bousillé ça en moins de deux…) Ici, aucune lourdeur, aucun pathos, rien d’inutile. C’est drôle sans se forcer et c’est sérieux sans être ennuyeux.
Un passage est très révélateur. En gros on avertit Philippe (François Cluzet) de faire attention parce que quand même ces gens des cités ils sont sans pitié hein ! Et Cluzet de répondre « Mais justement je n’en veux pas moi de la pitié » (En gros hein !)

Le handicap pas traité comme un handicap c’est aussi ça la force du film (Les entretiens au début montrent bien le regard condescendant empreint de pitié vis-à-vis du pauvre type dans son fauteuil).
Un petit mot sur les acteurs évidemment : Omar Sy est très bon, très naturel et trouve parfaitement sa place aux côtés d’un François Cluzet magistral. Les rôles secondaires sont bien aussi évidemment mais ces deux acteurs monopolisent ont monopolisé mon attention (Avec un avantage pour Mr Cluzet pour ma part.. Mais je me répète.) Agréable ceci dit de revoir La Dame du Lac de Kaamelott et Gina du Fabuleux destin d’Amélie Poulain.

Après, tout n’est évidemment pas parfait mais développer serait chercher la petite bête. Intouchables reste parmi les meilleures comédies françaises que j’ai pu voir. Pas seulement grâce à la quantité de rires qu’elle déclenche mais parce qu’elle a ce petit quelque chose de plus qui la fait passer au niveau supérieur.

Bref… Enjoy !

PS : Pas pu le caser ailleurs mais les musiques sont très bien choisies ; Les morceaux connus côtoient une musique originale excellente (Ah ces petits morceaux au piano…) pour un tout très agréable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s