Désobéir à Big Brother

Auteur : Le collectif « Les Désobéissants »

4e de couverture: Biométrie, logiciels espions, vidéosurveillance, RFID, GPS… Arc-boutés sur les technologies de pointe et forts de l’arguments « anti-terroriste », pouvoirs publics et industriels développent des modes de contrôle social de plus en plus sophistiqués. Or, ni la menace de ces « outils » sur les libertés, ni leurs effets à long terme sur le lien social ne font l’objet d’un débat.Pour ces raisons, des collectifs de désobéissants s’efforcent de résister à cette nouvelle société de surveillance.

Désobéir : des données pour comprendre, des arguments pour discuter, des conseils pratiques pour s’opposer.

———–

Livre reçu dans le cadre de l’opération Masse Critique de Babelio. (Que je remercie une fois de plus ainsi que les Editions Le passager clandestin.)

« Les Désobéissants sont un collectif activiste qui forme à la désobéissance civile et accompagne ceux qui entendent se battre pour le bien commun. » (Les Désobéissants, Désobéir à Big Brother, le passager clandestin, 2011)

Ce livre, assez mince, est organisé en 3 parties ; Le développement de la société à la Big Brother à travers des dates, des événements (Lois, évolution des méthodes de sécurité,… – Un historique des résistances à cette même société – Comment agir pour se protéger. – Une bibliographie pour se documenter plus en profondeur clôt le livre.

Une cinquantaine de pages pour avant tout sensibiliser le lecteur. Et c’est, au final, bien suffisant. Pas de grands discours militant, moralisateur ou apocalyptique (Ce dont j’avais un peu peur) ; seulement les faits, mais aussi questions et réflexions qui permettent  d’enrichir grandement le livre. Pas de prétention d’exhaustivité non plus, mais des questions, des pistes et surtout des ressources pour aller plus loin.

Désobéir à Big Brother donne des clés à la fois pour comprendre ce qui se passe et savoir comment se protéger, tord le cou à quelques idées reçues et avant tout sensibilise avec justesse. Et le défi était de taille, car avec toutes ces lois liberticides (Loppsi 2 n’a rien à envier au Patriot Act par exemple), ces technologies d’entreprises développées pour amasser le plus d’infos possibles sur les consommateurs, etc… il est au final bien difficile de s’y retrouver.

A destination de ceux qui souhaitent y voir plus clair ou même de ceux qui étalent leur vie privée partout où ils le peuvent sans se poser de questions.

Un bon petit livre pour un grand débat ; Désobéir à Big Brother devrait être lu par chacun.

Et une citation qui résume, selon moi, assez bien tout cela:

Le développement de ces technologies et autres pratiques invisibles illustre à quel point la société de surveillance fait plus confiance aux machines qu’aux êtres humains : avec une machine, on ne parle pas, on ne négocie pas. Réputées infaillibles, elles suppriment la possibilité de toute confrontation, de tout arrangement entre le citoyen et l’autorité. C’est la « tolérance zéro », l’enterrement de la confiance. C’est donc le fondement même du contrat social qui est menacé. Notons au passage que nous rendons un service non négligeable aux partisans de cette logique de surveillance généralisée en adoptant si facilement les nouvelles technologies.

p17

Un petit extra :

Présentation des Big Brother Awards – Wikipédia

Publicités

Une réflexion sur “Désobéir à Big Brother

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s