Le Trône de Diamant

Auteur : David Eddings

Saga : La Trilogie des Joyaux – Tome 1 sur 3

Résumé: Emouchet, le chevalier pandion, est de retour d’exil, prêt à reprendre sa place de Champion de la reine. Mais sa maîtresse est frappée d’un mal mystérieux et Séphrénia, la vieille sorcière, n’a pu que retarder l’échéance : assise sur son trône, enchâssée dans un bloc de cristal, la jeune reine est mourante ; il faut vite trouver un remède.Emouchet part en quête, en compagnie de Séphrénia et de la jeune Flûte aux étranges pouvoirs.

Mais les Zemochs, pour la première fois depuis cinq cents ans, sont aux portes de l’Elénie. On murmure qu’Azash, leur dieu aîné, convoite le Bhelliom, la pierre sacrée perdue, qui ferait de luie le maître du monde. Contre une telle menace, que peuvent les coups d’épée ? Le valeureux Emouchet n’est pas au bout de ses peines.

———-

Après la déception de La Rédemption d’Althalus et ce chef d’oeuvre de Fantasy qu’est le cycle de La Grande Guerre des dieux (Belgariade +Mallorée + Préquelles), il est bon de retrouver la plume de David Eddings ! (Et à coup sûr de sa co-auteure/femme Leigh Eddings)

Le Trône de diamant est le 1er tome (sur trois) de la Trilogie des Joyaux, faisant elle-même partie du cycle de La Pierre sacrée perdue (Puisqu’on trouve ensuite la Trilogie des périls)

Si il n’est pas aussi bon que les tomes de la Grande Guerre des dieux (Comment le pourrait-il aussi…) Le trône de diamant est très agréable à lire. On y retrouve la patte du maître Eddings et les éléments qui font un bon univers. D’ailleurs de nombreux aspects sont très proches de La Grande Guerre des dieux, que ce soit au niveau des personnages, des situations ou des peuples.

Divers royaumes répartis sur divers continents (Element vital : Une carte est présente au début, ainsi que des parties agrandies au début de chaque chapitre où se déroule l’action), autant de Dieux que de peuples, et une Eglise toute-puissante avec à ses ordres quatre ordres combattants. Le décor est posé.
Une reine à sauver (Empoisonnée, elle a été « scellée » dans le cristal pour retarder sa mort), un remède à trouver, un méchant primat voulant accéder au poste suprême de l’Eglise, un méchant Dieu semblant faire des siennes, un gentil chevalier et ses fidèles amis et connaissances pour contrer tous ces méchants.

Bon, ça peut paraître un peu simpliste (Surtout présenté comme ça), mais l’intrigue est plus complexe que ça et surtout bien menée. On sent qu’il y a encore un paquet de choses qui ne sont pas développées puisque ce premier tome voit surtout Emouchet & Co lutter contre des intrigues diverses et variées + rechercher si il y a un remède pour sauver la reine Elhana.

Et pour enrober le tout: Le style de David Eddings. Toujours aussi simple (Le genre qui fait qu’on arrive à la fin du livre en se demandant comment on y est arrivé aussi vite.. Et pourquoi fait-il déjà nuit ??) et très drôle. Que ce soient les situations, les personnages (le plus souvent à fort caractère) ou les dialogues. Le sourire vient tout seul aux lèvres.

Premier tome très prometteur de ce qui semble être un cycle très sympathique donc.

Publicités

2 réflexions sur “Le Trône de Diamant

  1. Hello ! Cela fait longtemps que je n’étais pas venue sur ton blog. Je ne suis même pas sûre d’être déjà passé sur ton nouveau blog. LOL
    J’ai aimé cette trilogie, mais sans plus, d’ailleurs je ne m’en rappelle que vaguement. Je préfère vraiment la Grande Guerre des Dieux. ^^

    • Merci d’être repassée 😉
      Pareil que toi, avec le recul, je ne m’en souviens qu’assez peu finalement, (alors que la Grande Guerre des Dieux laisse un souvenir impérissable !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s