La route

Auteur : Cormac McCarthy

Résumé: Dans un décor post-apocalyptique, un homme et un enfant marchent sur une route. Pour seuls bagages, ils poussent un caddy rempli de vieilles couvertures, de quelques boîtes de conserves et d’une lampe à pétrole. Ils vont vers le Sud, dans l’espoir de trouver d’autres personnes comme eux, rares survivants de la fin du monde n’étant pas encore retournées à la barbarie.

———-

Deux choses m’ont frappé dans ce livre : Le style et le sujet.

Pour le style, j’ai quand même mis quelques pages à m’y faire. Très épuré, déroutant. Particulièrement au niveau des dialogues. J’ai persévéré et heureusement ! Je comprends cependant qu’il ne plaise pas à tout le monde.
Son traitement des personnages est aussi original. On ne connait pas leur nom ; c’est toujours « L’homme » « Le petit » « L’enfant ». Sans prénom à mettre sur ces personnages une distanciation se met en place. Distanciation amplifiée par le style.
Et malgré tout ce minimalisme (Minimalisme auquel sont réduits aussi le père et son fils mais dans leur mode de vie…) le style nous fait vivre toute l’horreur de cette (sur)vie. La sobriété au service de l’efficacité.

Le sujet, les conséquences d’une apocalypse, est magnifiquement traité. On ne sait pas du tout pourquoi tout cela a eu lieu, mais au fond, en y réfléchissant ce n’est franchement pas important. Comment survivre ? Pourquoi survivre ? Là sont les vraies questions.

Je vois La route comme un livre sans espoir. Sauf peut-être sur la fin, une mince lueur. Mais tellement puissant..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s