Archives de Tag: Huis-clos

Tout seul

Auteur : Christophe Chabouté

Date de parution : 2008
Éditeur : Vents d’Ouest

Résumé : Un phare au milieu de nulle part, habité par un homme que nul n’a jamais vu, pas même les marins chargés du ravitaillement. La solitude depuis toujours. Comment fait-il donc pour la supporter, de quoi est donc faite sa vie ? Que lui reste-t-il donc en plus de son imagination ? (Source : Bedetheque.com)

-

Des fois, un petit juron vaut mieux qu’une longue critique. Après avoir fini, à regret, il n’y a que "Bordel de merde…" qui vient (bon, et puis après, on a envie d’en parler quand même, on ne se refait pas).

Tout seul, c’est l’histoire d’un homme (cousin éloigné de Quasimodo et d’Elephant Man), qui vit seul, a toujours vécu seul d’ailleurs, dans un phare au large des côtes. Aucun contact avec la terme ferme et ses habitants. Bref, vous l’avez compris Tout seul parle de solitude. Le gars pêche, mais comme ça ne nourrit pas son homme, celui-ci est ravitaillé par un pêcheur. Le Drive avant l’heure.

Tout seul vaut le détour. Et pas que pour son histoire.

Par son dessin, noir et blanc, à la fois sobre et détaillé, magnifique (Tout Seul Chabouté dans Google Images, ça fera déjà un bon aperçu). Sa construction aussi, on passe de la vie de cet homme aux pêcheurs venant le ravitailler, dont un qui débute et que cet homme seul intrigue, jusqu’à l’activité favorite de l’ermite. La BD est imposante (370 pages) mais jamais l’ennui ne s’invite.

Et cette activité est assez extraordinaire, une véritable ode à l’imagination. Dans le phare, un "Boom" retentit, un dictionnaire tombe sur la table. Au pif, un doigt est mis sur un mot et c’est parti pour imaginer ce que représente ce mot. Ces épisodes imaginaires sont magiques, drôles et parfois (car les mots aussi peuvent être méchants) terriblement cruels.

Très, très peu de texte, place à la force des images et de l’histoire. Quelle oeuvre mes aïeux !


The Man From Earth

Film de Richard Schenkman

Avec : David Lee Smith, John Billingsley, Ellen Crawford, William Katt, Annika Peterson, Richard Riehle Alexis Thorpe, Tony Todd,…

Synopsis : Un scientifique à l’aube de la retraite dévoile sa véritable identité : il est un immortel âgé de plus de 14 000 ans. Une révélation qui va remettre en cause toutes les croyances de son assistance… (Source : Allociné)

———-

Jusque là je n’ai fait des critiques que de films vus au cinéma, mais je m’autorise une exception pour celui-ci tant le film mérite d’être connu.
Film à petit budget, il n’est sorti qu’aux Etats-Unis et est sorti en France directement en DVD le 4 juillet.
The Man from Earth est un huis-clos de SF. Tout le film se passe dans une petite maison avec quelques passages à l’extérieur. Ce n’est donc pas de la SF avec des vaisseaux et tout le tintouin, mais de la SF au coin du feu.

Pitch : John Oldman, professeur à l’Université, décide de tout plaquer et de déménager. Ses amis sont surpris de le voir partir comme ça alors que tout lui réussit. Ils viennent donc le voir pour discuter. Et la discussion prend un tournant que personne n’avait imaginé. John Oldman avoue être un homme de Cro-Magnon traversant les siècles (14 siècles pour être exact) Ses amis décident de jouer le jeu et la machine est lancée : Faut-il y croire ou non ? Peut-on réfuter ce que John avance ? Délire, canular, schyzophrénie, vérité ? Et surtout quelles conséquences sur les croyances de chacun ? Le sens de la vie, la religion, la science, l’Histoire, la mort, la vieillesse… : Les Grands Thèmes y passent. Les réactions de chacun participent à la réussite du huis-clos : Certains refusent catégoriquement d’y croire, d’autres veulent y croire, mais une chose est sûre : Personne n’est indifférent.

100% du film est donc composé de… discussions. Mais le film est si bien réalisé, monté et joué qu’on ne voit pas le temps passer.

Autre fait intéressant : Vu que le film n’était pas très connu, la production et le réalisateur ont remercié et même encouragé le téléchargement du film pour faire connaître celui-ci (Un vif succès a été rencontré d’ailleurs) demandant en échange un don de chacun.

Je le recommande en VO personnellement. J’ai essayé avec les voix françaises, et elles ne collent pas vraiment. (Heureusement le streaming et le DVD permettent d’avoir le choix.)

The Man from Earth : Un film à recommander chaudement !


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 90 autres abonnés

%d bloggers like this: